Recycler c’est bien, éviter les déchets c’est mieux !

La montée en puissance des filières de recyclage (+112 % du poids en 15 ans), notamment celle des emballages (67 % des emballages triés sont recyclés), est une bonne nouvelle pour notre environnement. Mais le recyclage ne peut être LA solution ultime à notre consommation courante et ce pour plusieurs raisons :

– Malgré les progrès enregistrés, moins du quart de nos déchets est recyclé, et le tiers de ce que nous jetons à la poubelle ne fait l’objet d’aucune mesure d’écoconception permettant de les inclure dans une quelconque filière de tri (jouets en plastique, outillage, vaisselle, art de la table, moquette…). Les plastiques se recyclent encore trop peu du fait de compositions et processus de fabrication complexes.

– Même les matières qui se recyclent bien, comme le verre, ne sont pas éternelles. Donc ma veste polaire, faite à partir de déchets de bouteilles en plastique, finira au bout d’un moment dans la benne et sa pollution avec.

– Certains produits et matériaux de consommation aussi courants que les smartphones se complexifient dans leur conception et ils sont générateurs de pollution et de déchets dans les pays de production.

– Recycler est énergivore et il sera souvent moins polluant de réutiliser des bouteilles consignées que de faire fondre le verre d’une bouteille après une seule utilisation.

Recycler est l’un des angles d’attaque contre l’impact de nos déchets. Il doit être combiné avec une écoconception beaucoup plus poussée de nos produits, et une réduction à la source de nos déchets par des choix de consommation plus sobres.