Quels types de plastiques faut-il éviter et pourquoi ?

Avec un **taux de plastique recyclé d’environ 20%**, la France se positionne comme l’un des pays européens les moins performants sur le sujet. Car malheureusement, qui dit recyclable ne veut pas toujours dire recyclé. Et parce que c’est en étant informé que l’on peut faire les choix les plus éclairés, voici une liste pour mieux connaître et reconnaître les plastiques à éviter :

**PVC (POLYCHLORURE DE VINYLE) :** Emballages de viande ou de fromage, bouteilles d’huile de cuisson, mobilier de jardin, fenêtres, etc. Non seulement ce plastique n’est pas recyclable, mais en plus sa fabrication, son incinération et parfois son utilisation (nourriture chaude et grasse) provoquent des rejets de polluants et de dioxines cancérigènes.

**PEBD ou LDPE (POLYÉTHYLÈNE BASSE DENSITÉ) **: Films alimentaires, sacs d’épicerie ou sacs-poubelle, etc. Ce plastique, que l’on trouve plus souvent sous forme de film, n’est pas recyclé.

**PP (POLYPROPYLÈNE) **: Pots de crème fraîche ou de yaourt, soupes instantanées, récipients réutilisables etc. Aujourd’hui, ce plastique n’est pas encore recyclable en dehors de l’industrie.

**PS – (POLYSTYRÈNE) :** Couverts, assiettes et gobelets jetables, barquettes alimentaires, etc. Ce plastique pourtant recyclable n’est que très rarement recyclé.

Jugés trop légers ou ne contenant pas assez de matière première, le recyclage de ces plastiques ne serait pas rentable sur le plan économique et environnemental. Mais tout n’est pas perdu : certaines communes commencent à expérimenter le recyclage de tous les emballages plastique !