Marcher ou pédaler : pourquoi choisir ?

Voici comment se déplacer de façon durable selon sa situation

Pour commencer, sais-tu exactement pourquoi vaut-il mieux privilégier la marche et le vélo, dans l’absolu ?

Parce qu’ils ne polluent pas. Faire 8 km pour aller au travail à vélo plutôt qu’à pied, et ce 4 jours par semaine, évitera de faire 3 220 km de voiture par an et donc de dépenser l’équivalent de 380 litres de pétrole et 750 kg d’émissions de CO2.
Parce qu’ils permettent de faire des économies et de gagner du temps. Moins prendre la voiture et privilégier le vélo et la marche, c’est aussi moins d’essence à acheter et moins d’entretien à faire.
Parce qu’ils font du bien à la santé. Ainsi, faire 25 minutes de marche rapide par jour permettrait de gagner jusqu’à 7 ans d’espérance de vie
Parce qu’ils améliorent la vie en société. Moins d’énervement dans les bouchons, plus de temps pour s’aérer et profiter d’une ville plus calme et respirable.

Mais alors, comment faire pour se déplacer de façon durable selon sa situation?

Pour les déplacements courts, privilégie toujours la marche, le vélo ou les transports en commun. C’est le 1er kilomètre qui pollue le plus en voiture car c’est celui où le moteur doit se réchauffer.
Pour les transports de plus de 2km (soit 30mn de marche), le vélo et les autres méthodes de transport doux (trottinette, skate, overboard…) sont d’excellents moyens de se déplacer. Si ça monte sur la route, tu peux opter pour un vélo électrique. Sinon, tu as toujours l’option transports en commun, mais qui ne te fera pas faire du sport.
Pour les transports longs et peu desservis, opte pour les transports en commun si tu es en ville.
Tout le monde n’est pas égal face aux transports. Parfois, utiliser des méthodes de transport peu polluantes est plus difficile. Si tu habites à la campagne ou dans un endroit difficilement accessible en transports en commun, et que tu veux agir pour la planète, tu peux soit :

1. Combiner transports en commun et transports doux, en allant par exemple en trottinette jusqu’à ton arrêt de bus situé un peu loin de chez toi
2. Faire du covoiturage : on limite les coûts sur le porte-monnaie et sur la planète. Il suffit de trouver une bonne plateforme de covoiturage, des collègues qui habitent près de chez soi ou d’autres personnes qui font le même trajet.
3. Faire de l’autopartage : Il s’agit de louer une voiture. Idéal pour ceux qui ne l’utilisent qu’occasionnellement.
4. Apprendre l’éco-conduite : des petits gestes permettent de réduire sa consommation

Pour les longs trajets : privilégier le train à l’avion. Et une fois sur place, on peut marcher, louer un vélo ou opter pour les transports en commun.

Quel est le mode de transport durable qui te correspond le plus ?

Pour aller plus loin , lance-toi dans un des défis de notre thématique « Se déplacer ».