Le Mag

Rapport Planète Vivante : la biodiversité nous appelle

5 230 espèces analysées aux quatre coins du globe
Etat de la biodiversité

Tous les deux ans, le WWF fait paraître son Living Planet Report (Rapport Planète Vivante) qui présente un bilan de l’état de la biodiversité et de notre impact sur la planète. Publié cette année le 13 octobre, ce rapport analyse près de 5 230 espèces réparties aux quatre coins du globe.

Etat des lieux de la biodiversité

Mammifères, poissons, oiseaux, amphibiens, reptiles : selon le Rapport Planète Vivante, le nombre de vertébrés a chuté de 69% en moyenne à travers le monde sur les populations observées. La situation est encore plus alarmante en Amérique du Sud où les populations d’espèces sauvages subissent un déclin de 94%.

Depuis de nombreuses années, les activités humaines ont détruit et dégradé les forêts, les prairies, les zones humides et d’autres écosystèmes essentiels, menaçant ainsi notre bien-être et l’équilibre de nos écosystèmes. L’humanité surexploite notre planète d’au moins 75% ce qui signifie, à ce rythme, que nous consommons comme si nous disposions de 1,75 planètes.

Les menaces sur la biodiversité

Le changement d’usage des sols pour l’agriculture (principalement des cultures destinées à nourrir les animaux d’élevage, sources de déforestation) demeure encore le principal facteur de perte de biodiversité dans le monde entier. En Europe, il s’agit de la pollution.

Cette année, le Rapport Planète Vivante démontre que si nous ne parvenons pas à limiter le réchauffement à 1,5 °C, le changement climatique deviendra la principale cause de perte de biodiversité au cours des prochaines décennies.

Mais tout espoir n’est pas perdu : il est encore possible de stabiliser puis d’inverser la courbe du déclin de la biodiversité si nous nous attelons dès maintenant à préserver et restaurer la nature. Pour cela, il faut lancer sans attendre une action combinée autour de 3 leviers :

  • 🌍 Faire reculer le jour du dépassement en arrêtant de doper nos économies aux énergies fossiles et en faisant le choix de modèles plus durables
  • 🌍 Réduire la consommation de protéines animales
  • 🌍 Stopper la conversion des écosystèmes naturels et transformer notre modèle agricole vers l’agroécologie

Comment agir ?

  1. Réduire de moitié la consommation de viande et de produits d’origine animale : privilégie les fruits et légumes de saison et locaux, les légumineuses et autres céréales, transforme tes recettes, évite les produits issus de la déforestation.
  2. Lutter contre le gaspillage alimentaire : évite de jeter des aliments encore consommables, cuisine tes restes, mets de l’ordre dans ton frigo et prépare à l’avance ta liste de courses.
  3. Privilégier des aliments produits sans pesticides : tourne-toi vers le bio, les autres labels (MSC, Label Rouge…) et les produits issus de l’agroécologie, voire cultive tes propres fruits et légumes.
  4. Signer la pétition du WWF : grâce à ton soutien et la mobilisation de tou·te·s, le WWF pourra faire pression sur les responsables politiques pour qu’ils prennent les mesures nécessaires pour conserver la biodiversité et protéger le climat.