Le Mag

Les 5 familles d’énergies renouvelables et leurs bénéfices

Pour une énergie plus propre
Tout savoir sur les énergies renouvelables

Qualifiées d’énergies propres ou d’énergies vertes, les énergies renouvelables (EnR) sont des énergies issues des forces de la nature (eau, vent, soleil, etc.), à la différence de celles issues de combustions fossiles (charbon, pétrole, gaz naturel, etc.). Avec une émission de CO2 moindre, elles participent de fait à la lutte contre le réchauffement climatique et permettent des productions décarbonées et décentralisées. 

On utilise le terme de renouvelables en référence à leur capacité à se reproduire : elles sont théoriquement inépuisables et illimitées, disponibles sans limite de temps ou capables de se régénérer plus rapidement qu’elles ne sont consommées. 

Elles permettent à ses usagers de s’alimenter en électricité, chaleur et carburants, et s’approvisionnent par le biais de plusieurs sources naturelles, divisées en 5 familles d’énergies renouvelables.

Les différents types d’énergies renouvelables 

  • Énergies hydroélectriques 

La force des courants et des vagues permet de produire de l’électricité. Selon certains travaux prospectifs, en exploitant 0,1 % des vagues, nous pourrions couvrir les besoins énergétiques de l’ensemble de la planète.

  • Énergie éolienne

La force du vent sur terre ou en mer. L’énergie cinétique permet la production d’électricité. 

  • Énergie solaire

C’est communément les panneaux solaires photovoltaïques. On récupère, puis on stocke le rayonnement du soleil afin de produire de l’électricité et de la chaleur. 

  • Énergie de biomasse

La combustion de la matière organique d’origine végétale ou animale : bois, biogaz, biocarburants pour produire de la chaleur et de l’électricité.

  • Géothermie

La géothermie est la capacité à stocker (dans le sol) l’énergie issue de la Terre pour produire de la chaleur.

Une énergie qui se développe (trop) doucement

Les énergies renouvelables détiennent de nombreux avantages pour la planète et pour l’humain. Le problème ? Leur faible compétitivité (nécessite un soutien public) et leur rendement énergétique (aléatoire). L’énergie étant extraite d’évènements naturels et par conséquent imprévisibles, il y a des phases dites d’intermittence (pas de soleil pendant plusieurs jours par exemple). Afin de combler de potentiels « trous » énergétiques, il faut être capable de stocker l’énergie produite. 

Aussi, plus les énergies renouvelables se développent, plus leur prix baisse, d’où la nécessité d’investir ! Selon l’IRENA, entre 2009 et 2015, le coût de l’énergie d’origine solaire a chuté de 80 %.

Où en est la France ?

La France use de ce qu’elle qualifie de « mix énergétique/mix électrique ». À savoir, une danse entre ressources fossiles et non fossiles, déterminées par les besoins des Français, la météo et bien d’autres facteurs. Selon le ministère de la transition écologique, « La France se donne pour objectif d’atteindre 40 % d’énergie renouvelable dans son mix énergétique (répartition des différentes sources d’énergie consommée) d’ici 2030, contre 20 % actuellement. » 

Pour rappel, la France importe 98,5 % de son pétrole et les sources énergétiques du pays restent à 60 % les combustions fossiles. 

Prochaine étape : passer à l’énergie verte chez soi !

Choisir un fournisseur d’énergie renouvelable, c’est participer, à son échelle, à la transition écologique et à un monde plus sain (et heureux). Voici le top 5 des fournisseurs dits propres et verts :

Retrouve le classement complet des fournisseurs d’énergie par Greenpeace en cliquant ici.

Envie de découvrir des projets locaux portés par des citoyens près de chez toi ? Rendez-vous sur Énergie Partagée

Passe à l’action avec WAG

Plus d’infos dans notre guide “Passer aux énergies renouvelables” sur le site.

Et dans l’app :