Le Mag

Mon empreinte sur l’environnement

2 minutes pour comprendre le concept "empreinte carbone"
Comprendre mon empreinte sur l'environnement
© Pexels / Cottonbro

Que l’on se rende dans notre magasin de quartier pour faire ses courses, qu’on allume la lumière ou qu’on chauffe son logement, l’ensemble de nos actions quotidiennes a un  impact sur l’environnement. Cet impact, c’est ce que l’on appelle l’empreinte carbone. Elle est calculée selon les émissions de gaz à effet de serre d’un individu (son mode de vie), d’une entreprise (ses activités) ou d’une population / un territoire. 

En deux minutes, on vous explique ce qu’est l’empreinte carbone et comment la calculer.

 

L’empreinte carbone des structures publiques et privées 

Depuis juillet 2020, la loi Grenelle II impose le Bilan GES Réglementaire à un nombre de structures publiques et privées. Cela concerne les entreprises publiques de plus de 250 personnes, 500 personnes pour les privées (250 en outre-mer), les collectivités de plus de 50 000 habitants et l’Etat.

Alors oui, on pourrait se dire que cette obligation légale devrait être élargie à tous afin d’atteindre les objectifs de la Stratégie nationale bas carbone, à savoir diviser nos émissions par cinq d’ici 2050. La Convention Citoyenne pour le Climat a d’ailleurs proposé d’inclure un Bilan Carbone dans la comptabilité des entreprises quelles qu’elles soient avec des pénalités calculées selon le chiffre d’affaires et une aide publique dans le cadre d’un bilan carbone positif. Pour le moment, la loi Grenelle II reste l’objet légal de régulation de référence sur la question.

L’empreinte carbone d’un individu

L’empreinte carbone se calcule également pour vous et moi. Et elle dépend directement d’un ensemble d’activités que nous effectuons quotidiennement. En calculant l’ensemble des émissions liées à notre consommation et notre mode de vie, on peut cibler les activités les plus polluantes et, ainsi, ajuster nos actions pour diminuer notre impact sur l’environnement. 

Pour ordre de grandeur, le Ministère de la Transition Écologique estimait en 2018 l’impact carbone moyen d’un Français à 11,2 tonnes équivalent CO2. Pour respecter les objectifs de l’Accord de Paris et maintenir le réchauffement planétaire sous les 2°C, il nous faudrait réduire ce nombre à deux tonnes, autrement dit : le diviser presque par cinq ! 

Alors, quelles actions individuelles sont les plus polluantes ? 

  • L’empreinte carbone du transport 

Les transports représentent la plus grande part de notre impact carbone. Environ 2,9 tonnes de CO2 émis chaque année par individu. En France, quatre trajets sur cinq sont effectués en voiture avec une émission de gaz à effet de serre de 80%. Le trafic aérien se place deuxième (15%) seulement car il est moins utilisé quotidiennement. Pour une personne qui se déplace plusieurs fois par an (voire par mois), on vous laisse imaginer son empreinte carbone…

  • L’empreinte carbone du logement

Le logement et l’ensemble des énergies qui y sont liées comptent pour beaucoup dans la pollution des individus. Chauffage, électricité, gaz, fioul, la construction et la rénovation, le mobilier ainsi que le traitement de l’eau et des déchets sont facteurs de fortes émissions. En France, le chauffage à lui seul représente 40% de la consommation énergétique d’un ménage. 

  • L’empreinte carbone de notre consommation

Nos vêtements, services, matériels électroniques, Internet… L’ensemble de nos biens participe à l’augmentation de notre empreinte carbone. Mon vêtement est peut-être fabriqué dans une usine à l’autre bout du monde par des travailleurs peu payés qui travaillent dans des conditions précaires. Sa fabrication requiert des composants polluants qui se déversent dans l’eau. Il voyage ensuite par avion pour arriver dans mon armoire. Enfin, son utilisation et son entretien sont eux aussi des facteurs polluants ! Résultat : l’empreinte carbone d’un simple tee-shirt en coton s’élève à plus de 5 kilos de CO2 équivalent par an.

  • L’empreinte carbone de l’alimentation

En France, la façon dont nous mangeons représente ⅓ de nos émissions de gaz à effet de serre (1,15 tonnes de CO2 par habitant et par an en France). La part la plus importante revient, sans surprise, à la viande et aux protéines. En moyenne, les Français mangent 65 kilos de viande par an, contre 43 kilos en moyenne dans le reste du monde. Si chacun réduisait simplement de moitié sa consommation de viande, cela pourrait déjà changer beaucoup de choses !

Calculer son bilan carbone

Calculer son empreinte carbone, c’est prendre conscience de ses activités quotidiennes et de leur impact sur l’environnement. Cela permet de saisir ses modes de consommation, les raisons de notre pollution et les moyens d’action pour les réduire. 

De nombreux calculateurs gratuits existent sur internet et permettent de calculer votre empreinte carbone : Ecolab/Datagir (ADEME), Fondation GoodPlanet, MicMac (Avenir Climatique). Ce calcul est mesuré avec l’ensemble des facteurs polluants que nous avons cité : le transport, le logement, le mode de consommation et l’alimentation.

Nous avons tous le pouvoir de bouger un peu chaque jour les lignes pour créer un monde plus responsable 💪