Le Mag

Le cycle de vie du plastique

Vis ma vie de plastique
Le cycle de vie du plastique
© Shutterstock / Rich-Carey

Aujourd’hui, on retrouve des microplastiques partout et on n’exagère pas : des scientifiques ont découvert des microplastiques dans des glaciers millénaires des Alpes et des Pyrénées, dans l’estomac de nombreux animaux marins jusqu’aux mini-crustacés vivant à 11 kilomètres de profondeur. Mais comment c’est possible ? Le plastique est pourtant supposé être recyclé en grande majorité ! Que se passe-t-il dans le cycle du plastique qui conduit à faire déborder la Terre ? Aujourd’hui, on se penche sur cette problématique pour comprendre les conséquences de l’usage des plastiques.

Le plastique dans le monde

Entre 1950 et 2015, 8,3 milliards de tonnes de plastiques ont été produites dans le monde. Depuis l’an 2000, le monde a produit autant de plastiques que toutes les années précédentes combinées. Pourquoi ? Car le plastique est bon marché, polyvalent et fiable. En 2016, la production de plastiques a atteint les 310 millions de tonnes — soit l’équivalent d’environ 53 kilogrammes pour chaque habitant de la planète — dont un tiers s’est retrouvé dans la nature (pollution terrestre ou maritime). Et ce n’est pas sans conséquence sur la biodiversité : plus de 270 espèces ont été victimes d’enchevêtrement et plus de 240 ont ingéré du plastique.

Si aucune mesure n’est prise, la production mondiale de déchets plastiques pourrait augmenter de 41 % d’ici 2030. Selon le WWF, le déversement annuel de déchets plastiques dans les océans pourrait tripler d’ici 2040. Les experts estiment d’ailleurs que d’ici 2050, il pourrait y avoir plus de plastiques que de poissons dans les océans.

« Même si vous posez un plastique au sommet de l’Himalaya, il finira dans l’océan » 

D’après le rapport du WWF “Pollution plastique : à qui la faute ?”, près de la moitié de l’ensemble des produits en plastique ont été créés après l’an 2000. Bien que la production de plastiques soit un phénomène plutôt « récent », plus de 75 % de l’ensemble des plastiques ayant déjà été produits sont aujourd’hui des déchets. 

Chaque année, 11 millions de tonnes de plastiques finissent dans nos océans. Dans le monde, seulement 9 % des déchets plastiques produits ont été recyclés, 12 % ont été incinérés et 79 % ont été accumulés dans des décharges ou dans la nature. 

Recyclage du plastique ou des plastiques ?

21 % : c’est la part de déchets plastiques recyclés en France. La problématique majeure liée à la pollution plastique vient du fait que l’industrie du recyclage n’est pas rentable : il est moins coûteux de produire du nouveau plastique que de recycler l’ancien. Le coût réel du plastique est 10 fois plus élevé que son coût de production.

Par ailleurs, il existe différents types de plastiques, et tous ne se recyclent pas ! Dans les années 1980, l’industrie du plastique a élaboré une classification du plastique. Elle permet au consommateur (et aux entreprises) de distinguer les contenants qui se recyclent ou non. Cette classification prend la forme d’un petit triangle (qu’on appelle ruban de Möebius) qui indique que le produit est recyclable, mais ne sera pas nécessairement recyclé du fait des systèmes de collecte différents selon les régions. Au centre du triangle se trouve également un numéro (du 1 au 7) permettant de connaître la composition du plastique. En France, seuls les numéros 1 et 2 sont majoritairement recyclés. Et attention : le plastique n’est pas recyclable à l’infini : le recycler, c’est seulement repousser la date de son incinération !

Sur certains territoires, l’extension du Tri (ECT) permet de prendre en charge l’intégralité des emballages plastiques pour les valoriser (ouf !). Pour connaître les règles de recyclage dans ta commune, rendez-vous sur le guide du tri Citeo. 

Graphique : les principaux types de plastiques et leurs applications dans l'emballage

© Ellen MacArthur Foundation

Mais alors pourquoi n’est-il pas possible de recycler les autres plastiques ? Eh bien, car ils n’ont pas assez de matière première pour permettre un bon recyclage (trop fin, mauvaise qualité, etc.) D’ailleurs, si la loi évolue, la réglementation du plastique reste compliquée. Pour suivre son évolution, on te conseille cette chouette infographie interactive

Comment agir ?

Les entreprises qui produisent des plastiques et les filières de recyclage ont un rôle déterminant dans la pollution plastique (tout comme les gouvernements). Nous, humains, pouvons déjà adopter les meilleures pratiques de recyclage et, encore mieux, éviter au maximum le recours aux plastiques ! 

Un comportement conscient de la part de toutes et tous permettrait déjà une bonne prise en charge des déchets plastiques. Et ça, c’est un bon début ! 

  • Bonnes pratiques de recyclage : recycler ou non les déchets plastiques que j’ai dans les mains, pour cela rendez-vous sur le guide de tri Citeo ou sur celui de l’Ademe
  • Eviter le plastique quand c’est possible : ça commence tout simplement par la gourde qui remplace la bouteille d’eau en plastique, puis les emballages, …
  • Refuser le plastique à usage unique et privilégier le réutilisable
  • Se renseigner sur les alternatives au plastique
  • Garder le sourire : en prendre conscience, c’est le début du changement

Pour agir concrètement dans ton quotidien et adopter des pratiques durables sur les déchets, WAG te propose plein de conseils Zéro Déchet !

Et dans l’application :