Climat au beau fixe dans les lycées

Découvrez "Lycées en transition"

Les jeunes sont aussi acteurs du changement.

Preuve avec l’initiative « Lycées en transition » copilotée par Yannis El Amraoui, étudiant de 18 ans. Il a initié ce projet en 2020 au sein du lycée toulousain Marcelin Berthelot. 

©Lycées en transition

L’idée ? Proposer aux lycéens de mettre en place des actions concrètes au sein de leurs établissements pour répondre aux enjeux bioclimatiques. Pour Yannis, l’objectif est clair : « il s’agit de limiter l’empreinte écologique des lycées et de sensibiliser les écocitoyens de demain pour qu’ils fassent partie de la solution plutôt que du problème. Nous engageons une dynamique collaborative avec l’aide des profs, du proviseur, des surveillants et du personnel administratif. »

Au lycée Berthelot, les élèves se sont lancés le défi de créer une micro forêt autour de leur piste d’athlétisme. « En ce moment, ils plantent les piquets, précise Yannis. Pour ce projet, ils ont notamment travaillé avec le muséum d’histoire naturelle de Toulouse. »

La nourriture non consommée représente environ 8% des émissions de gaz à effet de serre sur la planète. En réduisant le gaspillage alimentaire, on réduit l’empreinte carbone. « Dans notre cantine, on jetait une tonne d’aliments tous les 15 jours, souligne le jeune écolo. Désormais au self, on a fait diminuer les portions mais en ayant la possibilité de se resservir si besoin. Et ça a bien marché ! »

Autre moyen d’action : la communication positive. « Pour encourager par exemple l’utilisation du vélo, on met en avant qu’il s’agit du moyen de transport le plus rapide en ville et qu’il permet de rester en forme. C’est plus efficace que de dire ‘’évitez la voiture, ça pollue’’. » 

Le Wikipédia des éco-actions lycéennes

Actuellement, on compte une trentaine de lycées participants partout en France (Paris, Rouen…) et à l’international (Marrakech). « Grâce à notre portail, on conseille les lycées qui veulent faire pareil. Et on communique sur les opérations que l’on mène, c’est un peu le Wikipédia des éco-actions lycéennes !» De quoi tirer un premier bilan positif. « On fait avancer les choses à notre échelle et on est fiers d’avoir reçu le Prix Education Climat 2020, au dernier Forum International de la météo et du climat (FIM). » Bel encouragement.