Le matériel de pêche : les plus mortels des déchets plastiques

Une pollution dévastatrice
Les engins de pêche fantômes
© naturepl.com / Jordi Chias / WWF

80% des déchets plastiques qu’on trouve en mer viennent des terres, mais qu’en est-il des 20% restants ? On considère l’activité marine comme principale responsable.

Quand on parle de pollution plastique dans les océans, on pense souvent aux déchets et aux microplastiques. Une pollution qu’on peut facilement visualiser avec l’image du “7e continent” de plastiques (ou “île de plastique”) au large de l’océan Pacifique, dont près de la moitié (46%) est issue des déchets de la pêche et du transport maritime. 

Tu as déjà entendu parler des “engins de pêche fantômes” ? Ce sont les plus mortels des déchets plastiques. Et on estime qu’environ 1 tonne de ces engins est abandonnée ou perdue dans les océans à chaque minute qui passe. 

LES ENGINS DE PÊCHE FANTÔMES, QU’EST-CE QUE C’EST ?

Lignes, cages, pièges, filets, chaluts et autres engins… Tout le matériel de pêche abandonné, perdu ou rejeté en mer par les bateaux de pêche.

QUELLES EN SONT LES CONSÉQUENCES ?

C’est d’abord un grand danger pour les animaux qui peuvent les ingérer et se retrouver coincés dans ces déchets. Cela concerne les oiseaux mais aussi les poissons et des espèces marines vulnérables, telles que les mammifères marins et les tortues marines : 344 espèces marines sont victimes d’enchevêtrement dans les plastiques à travers le monde. C’est aussi une pollution sur le long terme. En effet, la plupart de ces engins de pêche abandonnés sont faits de plastiques, qui peut mettre jusqu’à 600 ans pour se dégrader naturellement. 

COMMENT AGIR ?

✊ Le meilleur moyen d’agir est de réduire au maximum ta consommation de plastiques pour arriver, à terme, à limiter sa production. On te donne plein de pistes dans la thématique « Vers le Zéro Déchet » de l’application. Voici par exemple un défi qui peut faire la différence : Veiller chaque jour sur les eaux de notre planète bleue.

✊ A une échelle plus institutionnelle, il faut renforcer la protection des océans, et notamment de la mer Méditerranée. Savais-tu que seulement 1% de l’océan mondial et des mers adjacentes est classé comme réserve naturelle protégée ? L’une des principales missions du Blue Panda, le voilier du WWF, est d’ailleurs de promouvoir les Aires Marines Protégées. Son objectif est de faire en sorte qu’au moins 30% de la Méditerranée soit protégée d’ici 2030 pour y restaurer la biodiversité marine et reconstituer le stock de poissons. Suis son épopée par ici

✊ Enfin, pour lutter à grande échelle, tu peux signer la pétition du WWF pour demander aux gouvernements d’adopter un accord universel contraignant pour mettre fin à la pollution plastique des océans. Plus de 2 millions de personnes déjà mobilisées : rejoins le mouvement ici

✊ Envie d’avoir plus d’informations sur le sujet ? Ecoute le podcast du WWF sur les engins de pêche fantômes