La lacto- fermentation (exemple de recette avec le chou)

Ingrédients

- 1 chou blanc bio
- Du sel gris de mer en grosse quantité (10g de sel par kilo de choux)
- Un bocal hermétique (type bocal Le Parfait)
- Optionnel : 1 cuillère à café de cumin et 5/6 baies de genièvre, ou bien 3 clous de girofle et 1 cuillère à soupe de grains de poivre noir

Préparation

Envie de déguster tes légumes crus préférés tout au long de l’année ? Si tu aimes le chou blanc, rouge, les cornichons, le chou-fleur, les carottes, mais aussi l’acidité, et que tu veux faire du bien à ta santé, pourquoi ne pas tester la lactofermentation ? Contrairement aux conserves (qui conservent des légumes cuits en enlevant l’air ou grâce à de la saumure), la lacto-fermentation conserve les légumes crus grâce au sel.

Ici, on te propose un tuto avec un chou blanc mais tu peux tester avec plein d’autres légumes crus.

1. Retirer les feuilles extérieures et le trognon du chou
2. Découper le chou en tranches plutôt fines, au couteau.
3. Dans un grand saladier, ajouter le chou et 1 à 2 cuillères de sel gris de mer. Écraser avec un pilon pour faire ressortir le jus du chou. Il doit y en avoir beaucoup, de façon à recouvrir le chou une fois qu’il sera mis dans le bocal, afin de bien le conserver
4. Optionnel: ajouter les épices choisies.
5. Laisser reposer 15mn. S’il n’y a pas assez de jus, écraser à nouveau au pilon.
6. Mettre le choux et son jus dans le bocal. Attention : il ne faut pas remplir trop haut mais laisser un espace d’au moins 3cm, car la fermentation fait augmenter le volume et le jus risque de déborder.
7. Ne pas toucher au pot pendant 7 jours et ne surtout pas l’ouvrir.
8. Et voilà ! Ton chou lacto-fermenté est prêt. Vérifie au cas-où qu’il n’y ait pas de trace de pourriture sur le dessus et si ce n’est pas le cas : bonne dégustation !

#ConservesEtLactofermentation