Faire un purin maison et naturel

Ingrédients

- 1 grand récipient en verre ou en inox
- 1 couteau ou 1 paire de ciseaux
- de l’eau froide (l'eau de pluie, c'est encore mieux)
- des plantes (fougère, ortie, pissenlit… en fonction du résultat que tu veux obtenir).

Préparation

1/ Hache les plantes que tu souhaites utiliser et dispose-les dans un grand récipient qui te permettra de mélanger.

2/ Couvre d’eau froide (voir ci-dessous la quantité d’eau à utiliser en fonction du type de plante).

3/ Mélange. Il faudra ensuite mélanger une fois par jour pour oxygéner la préparation.

4/ Lorsque le liquide ne présente plus de bulles (au bout de 8 à 20 jours selon les plantes et la température ambiante), ton purin est prêt ! Filtre-le et stocke-le dans des bidons bien fermés.

Quelques instructions selon la plante choisie :

Fougère : mélange 1kg de plante fraîche pour 10L d’eau. Pour l’utiliser, dilue 1L de purin ainsi obtenu dans 9L d’eau et pulvérise sur tes plantes pour les protéger des insectes. Il possède des propriétés répulsives (en préventif), insecticides (en curatif) et anti-fongiques contre la rouille et l’oïdium.

Ortie : mélange 1kg de feuilles et tiges dans 10L d’eau. Pour l’utiliser, dilue à 5% pour traiter les feuilles, ou 10-20 % pour un arrosage au pied des plantes. Très facile à faire et à utiliser, le purin d’ortie possède de nombreuses vertus :

– C’est un engrais puissant, à utiliser de préférence au printemps pour soutenir le départ des pousses
– C’est un anti-parasite efficace : à utiliser en pulvérisations directes sur ou et sous le feuillage
– Il peut servir de traitement contre certaines maladies fongiques (ou cryptogamiques) : à pulvériser autour du pied des plantes touchées ou à risque
– Enfin, on peut l’utiliser comme activateur de compost : dans ce cas, pas besoin de le filtrer ni de le diluer

Pissenlit : mélange 1,5 kg de plantes entières dans 10L d’eau. Pour l’utiliser, dilue ensuite 2L de purin dans 10L d’eau. Riche en potasse et en silice, le purin de pissenlit permet d’accélérer la croissance de plantes récemment installées ou des semis repiqués au potager. On l’utilise donc principalement à l’automne ou au printemps, après la plantation : alterne trois arrosages à l’eau avec un au purin.